Enter your keyword

Les Poupons pour les garçons

Les Poupons pour les garçons

Est-ce que tous les enfants jouent réellement à la poupée ?
Est-ce que ce ne sont pas nous, les adultes, qui les influençons et finissons par en tirer des conclusions ?

Souvent, les jeux et jouets sont associés à un genre (on pense souvent à offrir un jeu de construction à un garçon et un loisir créatif ou une poupée à une fille), même si cela tend à se raréfier. De moins en moins de jeux sont genrés et les vertus du jeu de la poupée prennent davantage de sens de nos jours.

La poupée: un jeu intemporel et apprécié de tous les petits

Si vous proposez tous types de jeux comme c’est le cas en crèche, on observe que les filles et les garçons se tournent vers les mêmes jeux, sans distinction. Ils n’ont pas encore été influencés et écoutent tout simplement leurs envies. Les espaces qui proposent différents univers de jeux bien définis, que ce soit dans la chambre ou dans les lieux d’accueil des jeunes enfants, permettent aux petits d’aller spontanément vers leurs jouets favoris.

Par exemple, le jeu de la dinette ou tout ce qui se rapporte à la cuisine plait à tous les enfants car cela évoque ce qu’ils connaissent et qui rythme leur quotidien. Ils voient d’ailleurs aussi bien leur papa que leur maman préparer à manger. Et c’est le cas pour bien d’autres tâches et événements de la vie de tous les jours (ménage, courses, soins comme le repas ou le bain, sortie, promenade…)

Ainsi, c’est tout naturellement que l’enfant, autour de 18 mois et avec le développement de la pensée symbolique, imite tout ce qu’il voit et en particulier sa famille.

L’égalité commence avec les jouets

Association le jeu pour tous

La poupée ou le poupon (qui représente souvent un très jeune enfant) suit le tout petit tout au long de sa tendre enfance et en particulier dans ses jeux dits « symboliques » ou d’« imitation », dès qu’il fait semblant.

Enfants, nous en faisions de même, avec des peluches également. Mais pourquoi cet objet est-il autant incontournable et quels sont ses avantages, pour les petits garçons également ?

Les bienfaits de la poupée et du poupon pour le développement de l’enfant

Durant ses premiers mois, le bébé a besoin d’une présence rassurante qui peut prendre la forme d’un doudou ou d’une poupée (ni trop grande, ni trop petite). Une poupée en chiffon lui apporte douceur et réconfort en l’absence de ses parents.

C’est vers 18 mois que l’enfant va se représenter les choses de façon symbolique (d’où l’explosion du langage à cette période). Cela va lui permettre de se représenter les événements du quotidien mentalement et de les remettre en scène à sa façon, notamment à travers ses poupées. Reproduire ce dont il est témoin ou ce qu’il vit directement lui permet de mieux analyser et de comprendre les événements. Par ailleurs, cela représente l’occasion de s’exprimer et de mieux prendre du recul sur ses émotions.

Autour de deux ans, les enfants ont un intérêt pour les petits objets (théorie développée par la médecin et pédagogue Maria Montessori). C’est pourquoi ils vont s’intéresser aux accessoires des poupées. Plusieurs avantages à cela : les accessoires vont permettre d’enrichir les scénarios du petit et d’apporter un peu plus de réalisme. Par ailleurs, en manipulant son poupon, en l’habillant et en le déshabillant par exemples, il développe ses habiletés motrices (gestes précis et minutieux) et sa capacité à se concentrer.

Ensuite, à partir de 3 ans, le petit fréquente l’école au quotidien, un lieu où il cohabite avec ses paires et suit une routine bien précise. Il entre dans les apprentissages et joue avec ses poupons de retour à la maison. C’est là qu’il va une fois de plus rejouer des scènes de l’école. Il va dès lors se mettre à la place de son instituteur, rejouer une dispute avec ses poupées ou un jeu à la récréation avec un camarade. Il va jouer plusieurs rôles et s’en amuser, ce qui lui offre la possibilité de « dédramatiser » certaines situations et de les digérer en quelque sorte.

De façon générale, les jeux autour de la poupée développent les habiletés sociales de l’enfant qui apprend à prendre soin d’un autre que lui en l’aidant, en lui parlant, en le réconfortant. Les petits comprennent également qu’il est normal de ressentir certaines émotions. Par conséquent, ils font davantage preuve de bienveillance envers eux-mêmes également.

C’est l’une des raisons pour lesquelles les garçons ont autant intérêt à jouer à la poupée que les filles, pour développer leurs qualités humaines et leur intelligence émotionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.